LE LOBBY EOLIEN

Les membres du lobby peuvent être en gros classés par motivation en trois groupes : ceux qui font cela pour de l'argent - les éolâtres qui sont animés par une croyance, une foi quasi religieuse (écologisme, antinucléarisme, question de principe, etc.) et ceux qui ont la foi et qui touchent.

Le jackpot éolien est énorme, de l'ordre de plusieurs dizaines de milliards d'euros. Les promoteurs sont véritablement prêts à tout pour en prendre le maximum. A l'étranger on nous parle de corruption, de financement des partis politiques et des campagnes électorales. On se pose la question : pourquoi en serait-il différement en France ? EDF EN s'est fait pincer en Corse mais ce n'est très vraisemblablement que la partie émergée de l'iceberg. Pourquoi EDF, SHELL, TOTAL, AREVA n'utiliseraient pas en France des méthodes différentes mais tout aussi constestables que celles pratiquées dans d'autres parties du monde. Quand on voit l'attitude de certains maires qui deviennent soudain des écologistes fervents et des propagandistes outranciers de l'éolien industriel et ressortent les leçons des promoteurs le plus souvent mal digérées, on est en droit de s'interroger. De même quand on lit les discours de F.LOOS, ministre de l'industrie ou les déclaration des différents ministres de l'environnement sous CHIRAC, le comble étant atteint par S. PELTIER qui a déclaré à l'inauguration d'une centrale éolienne : "pour moi, l'éolien est bon par définition...". En août 2006 le lobby éolien a obtenu une nouvelle grille de prix beaucoup plus favorable et surtout l'abolition de la baisse du prix de rachat avec le temps et l'abolition de la baisse de 10% après le seuil de 1500 MW. Les français, ménages et entreprises, ignorent qu'ils payent déjà l'éolien industriel et qu'ils vont payer de plus en plus; c'est un véritable impôt éolien privé (ou une taxe) qui passe directement de leur poche à celle des promoteurs via EDF qui est le collecteur d'impôts par la CSPE. Les éolâtres rétorquent que cela représente peu pour chacun mais multiplié par le nombre de ménages et d'entreprises ce sont des dizaines de milliards d'euros que reçoivent les promoteurs privés au lieu de pouvoir éventuellement boucher le trou de la sécu ou rembourser une partie de la dette. A coté des "gros" comme EDF, SHELL, AREVA, SIEMENS, etc. une multitude de petits et moyens opérateurs se sont abattus sur le filon pour en récolter des parts non négligeables : des petits et gros investisseurs français et étrangers, des cabinets d'ingéniérie, des fonds de pension anglo saxons, des groupes bancaires, des fonds de paradis fiscaux (ce qui est légal mais est une bonne indication du juteux de la chose), etc.

La bétise est-elle soluble dans l'écologie ? La grande nébuleuse verdâtre s'est vouée corps et âmes à un seul combat : la lutte contre le nucléaire et essentiellement le nucléaire civil. Quand on leur a dit que, comme en Allemagne, on allait pouvoir fermer les centrales nucléaires en faisant de l'éolien industriel, ils ont plongés dans l'éolâtrie la plus délirante. Soit cela leur bloque les neurones (même s'ils ont en beaucoup comme Albert JACQUARD), et cela ne les gènent même plus d'être aux cotés d'AREVA, TOTAL, SHELL, SIEMENS, BP, soient ils nient mordicus tout argument et toute évidence contre l'éolien industriel même s'ils pensent le contraire. Il y a un petit nombre d'esprits lucides qui pensent différemment mais sont obligés de se taire.

retour acceuil